• Seconde édition des Festoyes de Chevré !

    En partenariat avec la mairie de La Bouexière, l'Ost à moelle vous convie à la 2e édition des Festoyes.

    Samedi 8 septembre 2018, à 20 heures aura lieu l'inauguration de la nouvelle roue en chêne du moulin, suivie d'une soirée sous le signe des contes et de la musique avec le duo "Et Si ?". 

    Une invitation au voyage, à la découverte, et au dépaysement...

     

    Dimanche 9 septembre, toute la journée, se poursuivront les festivités  :

    marché médiéval, expositions, démonstrations, troupes de reconstitution historique médiévale, spectacles... pour petits et grands, pour apprendre et se divertir tout au long de la journée. 

    Nous vous attendons le 9 septembre (toute la journée); l'accès est gratuit pour tous !

     


  • Cette année, nous aurons le plaisir de participer aux fêtes de :

    - Marcillé Raoul, le 17 juin 2018;

    - Commequiers, les 4 et 5 août 2018;

    - Les Festoyes de Chevré !   Organisation de la fête de Chevré (site médiéval de la commune de La Bouexière, 35) aux côtés de la mairie;

    - Blain, en septembre.

    A bientôt !


  • Les Festoyes de Chevré 2de édition !
    (Chevré - La Bouëxière, 35)

    Samedi 8 septembre 2018 en soirée :
    invitation à découvrir la mise en lumière du site et inauguration de la nouvelle roue du moulin (20heures)

    et dimanche 9, toute la journée, fête médiévale !
    Qu'on se le dise !

     

     

     


  • - Travail sur les tiraz.

    Choix des motifs, des citations, des tissus et couleurs.

    1) D'abord, revenons sur ce qu'est à l'origine une bande-tiraz :

    Claude Cahen, Arts asiatiques (volume 11, numéro 1, page 165, daté de 1965) :

    "Le tiraz est [...], dans tous les états musulmans, l'atelier, ou l'ensemble des ateliers, spécialisé dans la confection des riches étoffes brodées dont ce terme au sens propre désigne la technique. Il y a des ateliers travaillant pour le public, il en est d'autres qui dépendent directement de l'Etat et produisent des tissus de haut luxe dont il se réserve le monopole."

    Par extension, ce terme désigne la bande ornée elle-même. Le mot, d'après nos recherches, vient du persan, "broder".

     

    2) Le choix des tiraz :

    Dans les textes, il est question de lin et de soie, mais les tiraz ayant survécu sont en lin. Cela déterminera donc notre choix pour cette dernière matière.

    Les motifs peuvent être constitués :

    majoritairement de formules de bénédiction, d'inscription à la gloire du calife, du commanditaire ou du destinataire du vêtement, de formules du Coran, mais aussi de formes géométriques ou d'animaux, d'inscriptions en pseudo-coufique, de citations poétiques...

    1. Sur la kamiz de dessous, une belle citation d'Al-Siquili (XIe) :

     

    Des tiraz pour orner les manches.

    Des tiraz pour orner les manches.

    Des tiraz pour orner les manches.

     

    2. la tunique de dessus :

    La broderie a été choisie d'après des enluminures des Makamat d'Al-Hariri (Bagdad, 1237), où les motifs géométriques sont majoritairement représentés.

    BNF : Les Maqâmât 

    "Le terme de maqâmât, que l'on traduit par "séances", désigne un genre littéraire arabe classique, développé au Xe siècle. Il est composé de récits courts et indépendants en prose rimée avec des insertions de poésie. Créé par al-Hamadhânî (968-1008), ce genre d'une virtuosité stylistique étincelante culmine avec al-Harîrî (1054-1122).
    Composées de cinquante séances, les Maqâmât d'al-Harîrî narrent les aventures de deux protagonistes : le narrateur al-Hârith et le héros Abû Zayd, vagabond bohême et fripon dont les tribulations à travers le monde sont l'occasion de portraits ironiques et d'anecdotes croquées sur le vif. Très appréciées pour leur humour, les Maqâmât d'al-Harîrî ont été luxueusement enluminées par Yahyâ b. Mahmûd al-Wâsitî, en 1237 à Bagdad. Ces peintures nous offrent un tableau incomparable de la vie des villes et des campagnes du monde arabe médiéval.

    patience...

    Des tiraz pour orner les manches.

    Des tiraz pour orner les manches.

    Après avoir relevé les différents motifs visibles dans ces séances, on a reproduit celui-ci, qu'on a retrouvé à plusieurs reprises sur diverses enluminures :

    ici par exemple, Les Séances (Maqâùât) d'al-Hariri (Abu Zayd et son fils devant le Qadi de Ga'da (37e séance), Paris, B.N., ms arabe 5847, folio 114 verso, cliché 1160)

    Des tiraz pour orner les manches.détail de la bande tiraz du personnage vêtu en orangé :

    Des tiraz pour orner les manches.

    On retrouve ce motif sur d'autres tenues, comme ici :

    Des tiraz pour orner les manches.

    ce qui donne (tunique en laine, broderie au fil de soie) :

    Des tiraz pour orner les manches.

    3) Les tiraz du caftan :

    La source, tiraz, datée du XIII ou XIVe siècle -origine Egypte- (signifiant "Paix entre les Hommes")

     Des tiraz pour orner les manches.Des tiraz pour orner les manches.

    Des tiraz pour orner les manches.

    4) Peu à peu, les enfants ont eux aussi leurs tiraz :

    Nous avons choisi cette source :

     

    Des tiraz pour orner les manches.

    Socrate discutant avec ses élèves, manuscrit XIIIe siècle, musée Topkapi, Istanbul.

    Des tiraz pour orner les manches.

    reproduit sur cette tenue orangée :

    Des tiraz pour orner les manches.

    5) Cherchant un autre motif ornemental, j'ai choisi ce tiraz ornant une céramique égyptienne ou syrienne du XIIIe :

    Egyptian or Syrian earthenware bowl, 1200 1250, depicting a harpy her wing has a tiraz band with a pseudo-Kufic inscription.

    Des tiraz pour orner les manches.

     

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    L'une des bandes-tiraz est achevée :
    Des tiraz pour orner les manches.
     
     
    Des tiraz pour orner les manches.
     
    "Y a plus qu'à" terminer la 2e... !
     
    ...quelques mois plus tard...  :

    - Des tiraz pour orner les manches.

     

    - Des tiraz pour orner les manches.

     

     

    Enfin, la dernière en date, la source et la réalisation pour la robe en soie :

    - Ci-dessous : tissu 13e 14e  (moyen orient, musée du moyen âge de Cluny)

    - Des tiraz pour orner les manches.

     

     

     

     

     

     

    - Des tiraz pour orner les manches.

    - Des tiraz pour orner les manches.


  • La source : Coffret peint retraçant la légende de Guillaume d'Orange (vers 1200 - 1225).
    http://www.metmuseum.org/blo…/in-season/2015/founding-father

    Réalisation d'un coffret, d'après un coffret en bois peint, XIIIe siècle.

     

    Ensuite, de la patience, de l'huile de coude et c'est parti.

    1. Le coffret en bois.

    2. Les peintures (ferrures à finir).

    Réalisation d'un coffret, d'après un coffret en bois peint, XIIIe siècle.

     

     

     

     

     

    Réalisation d'un coffret, d'après un coffret en bois peint, XIIIe siècle.

     

     

     

     

    Réalisation d'un coffret, d'après un coffret en bois peint, XIIIe siècle.

     

     

     

     

     

    Le dessin de cette face s'élabore peu à peu...

    Réalisation d'un coffret, d'après un coffret en bois peint, XIIIe siècle.(impossible de placer l'image dans le bon sens.   ???)

    Réalisation d'un coffret, d'après un coffret en bois peint, XIIIe siècle.

     

    Ensuite, les côtés

    (tentes des Francs.

    NB : Une source pour les pavillons XIIIe occidentaux).

     

     

     

    Réalisation d'un coffret, d'après un coffret en bois peint, XIIIe siècle.

    Ensuite, après quelques recherches, nous avons trouvé une video dans laquelle apparaissait ce coffret, avec un côté qu'on ne voyait pas sur les photos initiales. Merci la "capture d'écran", pour pouvoir observer tous les détails...

    Réalisation d'un coffret, d'après un coffret en bois peint, XIIIe siècle.

    Réalisation d'un coffret, d'après un coffret en bois peint, XIIIe siècle.

     

     

     

    Puis, les scènes du couvercle.

    Réalisation d'un coffret, d'après un coffret en bois peint, XIIIe siècle.

    Réalisation d'un coffret, d'après un coffret en bois peint, XIIIe siècle.

    Réalisation d'un coffret, d'après un coffret en bois peint, XIIIe siècle.On complète peu à peu.

     

     

     

     

    Réalisation d'un coffret, d'après un coffret en bois peint, XIIIe siècle.

     

     

     

    Réalisation d'un coffret, d'après un coffret en bois peint, XIIIe siècle.

    Réalisation d'un coffret, d'après un coffret en bois peint, XIIIe siècle.

    L'un dessine, l'autre patouille jusqu'à la couleur voulue... !

    Réalisation d'un coffret, d'après un coffret en bois peint, XIIIe siècle.

    Réalisation d'un coffret, d'après un coffret en bois peint, XIIIe siècle.

    Réalisation d'un coffret, d'après un coffret en bois peint, XIIIe siècle.

    Réalisation d'un coffret, d'après un coffret en bois peint, XIIIe siècle.

    Le bonheur de tracer les détails au pinceau...

    interdiction de trembler.

    Réalisation d'un coffret, d'après un coffret en bois peint, XIIIe siècle.

    Réalisation d'un coffret, d'après un coffret en bois peint, XIIIe siècle.

    Réalisation d'un coffret, d'après un coffret en bois peint, XIIIe siècle.

    Une grosse étape finie. Il restera l'anneau et les ferrures à poser.

     






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires